chauffage

Depuis le 17 août 2015, la promulgation de la loi relative à la transition énergétique est effective. Ainsi, chacun devra individualiser ses frais de chauffage dans les immeubles collectifs. De plus, les répartiteurs de frais de chauffage seront généralisés. Il s'agit donc d'un système plus économique et plus équitable.

Un point sur le contexte actuel

Aujourd'hui, sur les 13 millions de logements collectifs existants, plus d'un tiers sont chauffés collectivement et ne disposent d'aucun système d'individualisation des frais de chauffage. Selon un sondage Credoc en 2007, les Français préfèrent payer leur facture selon ce qu'ils consomment réellement afin de pouvoir gérer leurs factures de chauffage qui sont souvent coûteuses. Ainsi, en plus des économies procurées par l'individualisation des frais de chauffage, cela peut permettre à chacun de se responsabiliser et de prendre conscience de ses dépenses en terme énergétique.

Les bénéfices de cette mesure

En plus des économies d'énergies, d'argent et des prises de consciences, de nombreux bénéfices découleront de cette mesure. En effet, alors que des économies d'eau et d'énergies conséquentes seront observables dès la première année, des emplois locaux verront le jour également. Mais ce n'est pas tout, des milliards de killowhatts seront économisés, des centaines de millions d'euros seront économisés et le pouvoir d'achat des personnes concernées augmentera nettement. Au niveau de la pollution, plusieurs millions de tonnes de CO2 seront évités et donc cette initiative participe grandement au respect de l'environnement.

Comment ça marche ?

Le principe est simple : un répartiteur de chauffage, sorte de boîtier, sera installé sur les radiateurs des appartements afin de mesurer la consommation de chaque foyer d'un immeuble. Cela va permettre de déterminer les consommations individuelles clairement, ainsi que de comparer au fil des années l'évolution des consommations selon les individus. La mise en place de ce boîtier coûtera 4 euros par mois à la location, l'entretien et la relève mais permettra de réaliser des économies hors normes.

Alors que la majorité des pays européens disposent d'un taux d'équipement de leurs logements collectifs en comptage individuel très supérieur à celui de la France, il devient indispensable d'en faire de même afin de baisser la consommation d'énergie et de responsabiliser les comportements de chacun en évitant le gâchis.

Retrouvez toutes les informations dès maintenant sur http://www.mon-chauffage-equitable.fr/